Quelle configuration choisir pour s’installer en libéral ?

Quelle configuration choisir pour s’installer en libéral ?

On pourrait tout à fait détourner le célèbre maxime “gouverner, c’est choisir” en “s’installer, c’est choisir”: de toute évidence, le moment de s’installer en libéral pour le professionnel de santé est le moment des choix. Choix du lieu, du montage financier, mais aussi et surtout de la configuration : collaboration, association, création ou reprise d’un cabinet…les questions ne manquent pas, les doutes et les hésitations non plus ! Pourtant, une installation est une nouvelle étape personnelle et professionnelle qui, même si elle représente un réel défi, doit avant tout satisfaire les envies et projets du médecin néo-installé. C’est pourquoi les experts de Medicings sont spécialisés dans l’accompagnement des projets d’installation des professionnels de santé. Voici nos conseils pour sélectionner la configuration optimale.

Confiez-nous votre projet 

La création du cabinet médical

Souvent présentée comme la configuration la plus exigeante et risquée, la création de cabinet représente il est vrai un challenge important. La création de cabinet nécessite de définir la zone médicale la plus intéressante, d’y trouver un local professionnel, mais aussi de recruter du personnel et de tisser des liens qui permettront de se constituer une patientèle. Partir d’une feuille blanche est pourtant loin d’être une mission impossible : contactez les professionnels de Medicings pour découvrir nos solutions de conseil en immobilier médical, de facility management, et même de design des structures médicales et de co-investissement. La création de cabinet offre une très grande liberté, qui permet de véritablement choisir les conditions de sa future pratique médicale.

Collaboration ou reprise de patientèle ?

Un autre choix qui peut se présenter est : faut-il reprendre un cabinet ou préférer une collaboration ? Cela dépend bien sûr des capacités d’investissement et des projets de chaque professionnel de santé. Une collaboration permet de se familiariser avec une zone médicale, de bénéficier de l’accompagnement d’un médecin installé, en contrepartie d’une rémunération versée à celui-ci. La collaboration n’étant pas un salariat, elle nécessite néanmoins de s’installer à son compte et de réaliser toutes les démarches afférentes préalablement au contrat de collaboration (notamment auprès des URSSAF, de l’Assurance-Maladie, de l’Ordre, etc…).

La reprise de patientèle présente quelques contraintes supplémentaires (en particulier se familiariser avec l’environnement de l’ancien médecin) mais offre une très grande liberté. Le médecin qui cède son cabinet doit fournir ses éléments de comptabilité et d’honoraires, mais il peut être très utile de recourir à des solutions de geo-marketing comme celles proposées par Medicings, pour étudier toutes les potentialités de cette reprise avant de la conclure. De plus, une fois installé, le médecin repreneur peut optimiser son acquisition grâce à notre accompagnement en aménagement de locaux médicaux.

L’association avec des confrères ou d’autres professionnels de santé

Le contrat d’association est une configuration d’installation qui présente de nombreux avantages, et qui est d’ailleurs plébiscitée par de nombreux jeunes médecins. Cette configuration permet de mutualiser les coûts et les investissements et d’éviter une pratique médicale trop solitaire, avec de réels avantages pour les remplacements notamment. Plusieurs formes juridiques s’offrent aux associés, comme la société civile de moyens et même le société interprofessionnelle de soins ambulatoires lorsque différentes disciplines s’associent.

2022-11-16T17:08:50+00:00 mercredi, novembre 16, 2022|S'installer en libéral|

Compare