Quel budget pour l’installation d’un cabinet médical ?

Quel budget pour l’installation d’un cabinet médical ?

L’installation est toujours un moment symbolique important pour un médecin ou un professionnel de santé. Néanmoins, s’installer en libéral représente aussi un défi. Dans un contexte d’augmentation générale des coûts d’installation, mais aussi d’alourdissement des contraintes législatives et réglementaires, le budget d’installation est une question centrale. En matière de budget d’installation de cabinet médical, une très grande diversité prédomine. Selon qu’on s’installe en reprise de cabinet ou en nouvelle implantation, en solo ou en collectif, dans l’immobilier neuf ou l’ancien, les coûts varient fortement. Les experts de Medicings vous accompagnent dans l’élaboration, indispensable, d’un budget prévisionnel efficace. Focus sur les différentes variables qui impactent le budget nécessaire à l’installation d’un cabinet médical.

Confiez-nous votre projet 

Les locaux d’un cabinet médical

L’immobilier médical est évidemment la partie qui influe le plus fortement sur le budget prévisionnel d’une installation médicale. La qualité des locaux, la zone de chalandise, le prestige de la domiciliation : tout ceci est à prendre en compte lors du choix des locaux du futur cabinet médical. En principe, un cabinet installé dans un immeuble existant représentera un budget moindre qu’une nouvelle construction. Cependant, il faut également tenir compte des spécificités de l’activité médicale: il pourra ainsi s’avérer plus avantageux à moyen terme de faire construire un cabinet adapté dès l’origine aux différentes normes en vigueur (accessibilité, etc…), plutôt qu’avoir à réaliser de coûteux travaux pour mettre aux normes un cabinet plus ancien. Consultez les conseillers Medicings pour définir un projet sur-mesure d’immobilier médical.

La patientèle

Parmi les coûts significatifs du budget d’installation de cabinet médical, l’acquisition d’une patientèle n’est pas négligeable. En effet, le droit de présentation à une patientèle déjà existante est en général de l’ordre de 25 à 50% des dernières années de chiffre d’affaires. En cas d’intégration d’une SCP ou d’une SEL, il faut anticiper l’acquisition des parts de la société. Il s’agit donc d’un investissement majeur dans l’installation du cabinet médical. Ce peut être une excellente solution pour lancer son activité mais on peut aussi créer sa patientèle de sa propre initiative, par exemple en ayant recours au bouche-à-oreille et en tissant un réseau local de praticiens. Medicings propose aussi des solutions de géo-marketing idéales pour une installation optimale.

Le facility management

Le budget prévisionnel d’une installation doit bien sûr tenir compte des coûts d’équipement, mais aussi de l’aménagement du cabinet médical, qui doit convenir à la fois aux patients et aux professionnels qui y exercent. Mais il est indispensable d’envisager également les dépenses de facility management, c’est-à-dire d’exploitation des locaux du cabinet médical. De l’entretien quotidien aux petits travaux toujours nécessaires dans une structure recevant du public, cette partie doit aussi être rationalisée et intégrée au budget du futur cabinet médical.

Le financement pour l’installation d’un cabinet médical

Les modes de financement pour l’installation d’un cabinet médical sont, eux aussi, très divers. Des emprunts classiques existent pour financer l’immobilier ou même la trésorerie. Le crédit-bail est possible pour les équipements. Il faut aussi noter que de nombreuses aides publiques sont disponibles pour une installation dans un désert médical ou sous certaines formes comme les Maisons de santé pluridisciplinaires.

2022-06-22T10:29:44+00:00 mercredi, juin 22, 2022|S'installer en libéral|

Compare